▲ up
▼ down

★ Rp's Libres
★ À ne pas manquer !
★ Les liens utiles
★ Clan du Mois
★ Nom du Clan





★ Météo
Nous sommes à la saison des feuilles mortes, ces dernières tombent de leur arbre et le temps s'annonce pluvieux ces temps-ci. Chacun espère que cela va s'améliorer, car le soleil manque cruellement à l'appel.
★ Effectifs
Clan du Tonnerre
— Ouvert
Clan de la Rivière
— Ouvert
Clan du Vent
— Ouvert
Clan de l'Ombre
— Ouvert
Solit. et Domes.
— À éviter


Partagez | 
 

 Ombre du Monarque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet + Ombre du Monarque + Mer 5 Oct - 0:56


Ombre du Monarque
Renverser le pouvoir à coup de sourire

♪ Noms successifs : Petit Monarque, Nuage du Monarque, Ombre du Monarque, Étoile du Monarque.
♪ Nom Actuel : Ombre du Monarque.
♪ Signification du Nom : Beaucoup pourrait croire que c'est grâce au signe sur le côté de son visage ressemblant aux ailes d'un monarque qu'il a hérité de ce nom, mais il est plutôt venu à cause que ce matou est toujours resté dans l'ombre des lieutenants et des chefs pendant qu'il essayait de se démarquer.
♪ Surnom : Appelez-le comme vous voulez, bien que la plupart des matous du clan le surnomme affectueusement Monarque.
♪ Sexe : Mâle.
♪ Âge : 50 lunes.
♪ Clan : Rivière.
♪ Rang : Vétéran.
♪ Origines : Sang-pur.
♪ Famille : Plusieurs frères qui traînent par si et par là, des parents étranges, mais surtout sa sœur, Cantilène des Aspics.
♪ But : Trois petits mots qui changeront peut-être le cours du clan de la rivière ; prendre le pouvoir.


Physique

Le soleil se lève peu à peu sur le territoire de la rivière, éclairant le campement des matous riverains d'une douce lueur orangée. Celle-ci tamise avec délicatesse tout les recoins de l'emplacement et réchauffe tendrement les plantes recroquevillées dues au frisquet matin d'automne. Les quelques chats réveillés commencent déjà à se mouvoir, s'envoyant des rapides salutations cordiales en secouant leurs épais pelages encore gonflés par leur sommeil bienfaiteur. Parmi cette agitation commençante se trouve un matou réveillé depuis bien longtemps, à qui tout le monde lance miaulement sympathique et rigolade joyeuse. Il rayonne étrangement au centre du camp, tous les félins semblant trouver normal de le croiser ici, pouvant presque le comparer à une roche qu'on voit matin après matin au même endroit. Un roc fort, dominant, bien présent.

Le matou finit par cheminer vers la sortie du camp, envoyant une dernière blague au petit troupeau de guerrier derrière lui. Ces derniers s'esclaffent, saluant Ombre du Monarque avec des miaulements aimables, accompagnés de sourire tout aussi accommodant. Au son des rires, le chat en question continue sa route d'une démarche imposante, rayonnant d'une incroyable force d'esprit et de corps, une allure qui impose le respect d'une conduite auguste. Il ne crée que de mince frottement suite à son approche, au contraire de ce qu'on pourrait imaginer en le voyant massif comme cela. Sa prestance n'a d'ailleurs pas celle d'un vilain qui voudrait qu'on lui impose ordonnance, mais plutôt celle d'un matou que tout le monde distinct comme un bon félin respecté du clan. Il s'avance comme s'il savait que les regards de ses compatriotes, passant d'apprentis à anciens, étaient emplis d'une haute estime de lui. Malgré tout, l'avancement de ses pas n'a rien d'arrogant, il est tout simplement captivant.

Il sort donc de l’enceinte du clan avec sa dégaine que l'on reconnaîtrait n'importe où, poussant légèrement avec ses pattes arrière pour atterrir avec douceur sur un tronc couvert de mousse. Sa carrure brille un instant dans un carré de soleil d'automne et le matou se dresse d'une façon imposante sur le bois qu'il considère un instant d'un air supérieur. Sa morphologie pourrait paraître un peu rondouillarde aux yeux des matous qui ne le connaissent pas, mais tout le monde pourrait vous affirmer que ce n'est pas l'oeuvre du gras qui le compose. De puissant muscle développé saille sous son profil bâti, qu'il roule avec aisance pour redescendre de son petit piédestal. Il reprend sa course d'une cadence certainement pas la plus rapide du territoire, mais bien soutenue, déviant toute chose se trouvant à sa portée. Il contourne avec puissance un détritus de la nature posé par hasard ici, démontrant une fois de plus qu'il a bien su se débrouiller pour compenser sa décélérité et son agilité douteuse avec un bon entraînement et l'amélioration de sa capacité musculaire.

Soudainement, il s'élance abruptement sur une roche surplombant une géante cascade grondante et puissante. Il défile quelque temps sur les protubérances qui sortent du filet d'eau avant la coulée grondante, puis finit par se choisir une pierre longue, plate et réchauffée par l'astre qui maintient dorénavant sa place dans le ciel bleu. Il se couche d'un air calme sur l’écueil, puis ferme à demi ses paupières qu'il réduit en une simple fente. Alors qu'il semble plonger dans un demi-repos, quelques gouttelettes d'eau venant se déposer sur son corps, un rayon lumineux frappe son pelage, laissant apercevoir une magnifique créature aux yeux des chats environnants. Un magnifique pelage brun, tantôt tigré tantôt strié de diverses couleurs comme une gradation de gris ou de caramel, une douce nuance mélangée en un parfait tout. Son poitrail et la base de son cou sont par contre d'un blanc étincelant qu'il se met un point d'honneur à garder propre, tout comme les bouts de ses quatre pattes. Sa couleur devient plus intéressante vers son visage plutôt imposant, les lignes noires plus foncées lui créant une espèce de masque encadrant ses yeux perçants. Une partie de ses babines et de son nez sont caramel, alors que l'autre se fait prendre par une captivante tache blanche en forme de montagne qui part du haut de son nez jusqu'à son menton, rejoignant son poitrail. Le mâle s'ébroue doucement de sa crinière bien fournie, même extrêmement, ce qui l'alourdis légèrement lors des jours de pluie et lorsqu'il se jette à l'eau, mais qui lui confer aussi une posture ayant l'air grande et bâtie comme un roc, ajoutant du volume à sa silhouette.

Dans un éclat soudain d'énergie il se lève gracieusement, secouant son épais pelage où des milliers de petites gouttes d'eau l'ont pris sous leurs emprises. Il secoue ses grandes oreilles en agitant sa queue touffue, puis baisse sa tête élégante vers la chute qui croule en bas de lui. Ses longues moustaches blanches frémissements doucement à l'odeur douce de cette eau qui l'attire tant, alors que son museau rosé remue doucement sous l'effet de cette agréable source d'eau. Ses pattes couronnées de griffe plutôt imposantes raclent avec ferveur la pierre glissante alors qu'il se penche un peu plus vers le précipice, son visage qu'on aurait pus qualifier de beau se déformant en un rire brûlant. Il révèle une mâchoire puissante fournis de dents dents étincelantes et brillantes parmi ce spectacle imposant, puis finit par se calmer en relevant son corps calibré vers l'horizon.

Puis, dans le paysage stupéfiant ce magnifique matou plante ses prunelles vers le ciel, lui envoyant ses yeux brillants d'un éclat ravageur. Les yeux sont les reflets de l'âme, chuchote le matou avant de planter ses ardentes pupilles vers le campement de la rivière. Dans ses yeux perçant une nuance de vert pâle brille à la lueur douce de l'astre flambant, mais le soir, ils prennent une tendance plus meurtrière, tirant vers le jaune et l'ambré, comme celui que porte sa plus jeune sœur. La couleur de la vengeance.

Et c'est avec grâce qu'Ombre du Monarque se retourne d'un mouvement subtil et s'élance, comme si on n'avait jamais eu trace de sa beauté royale, vers sa prochaine destination ; le pouvoir.


Caractère

Beaucoup de choses sont à dire sur ce mâle.. Des traits de caractère éblouissant, marquant les yeux des bas chats, se rapprochant d'un guerrier à l'esprit parfait ; une incroyable étoile brillante dans le ciel sombre. Ou alors une ombre suave qui se glisse dans les passages renfermés, un cœur rongé par la démence, des yeux brillant d'une lueur de tuerie et des pensées aiguisées pour tuer tout ce qui se trouve sur son passage. Quelle partie mériterais qu'on s'y penche en premier ? Je dois dire que celle qui explose de beauté dans un ciel nocturne est comme un capuchon aux mille couleurs pour le mâle, qui le recouvre de petit paillette doré où on ne peut voir la noirceur sous lui. Commençons donc par cette vue ; la claire.

bright face

Sympathique : ce mot peu être un peu court et englober plusieurs facettes d'une personnalité, mais ce trait de caractère se doit d'être attribué à Monarque. Laissez-moi vous expliquer ; on n'a presque jamais vu ce mâle démontrer une quelconque colère envers un chat, préférant toujours les moyens aimables. Il aspire une sympathie à presque tous les félins et n'hésite pas à être là pour les autres, les écoutant et les rassurant dans la même occasion. Tous les mâles et femelles ayant donc vent de cela, ils le considèrent affectueusement comme un frère qui inspire une aura accueillante.

Apaisant est aussi une chose que l'on peut attitrer à ce mâle. Il a quelque chose en lui, peut-être sa façon de parler ou de bouger, qui vous attire et vous rends détendu en sa présence. Il ne se fâche jamais contre un petit ; il préfère lui expliquer calmement et l'apaiser de sa présence que de lui crier dessus. C'est d'ailleurs presque pareil avec tout le monde et, comme dit plus haut, c'est aussi grâce à son caractère réconfortant qu'on vient se confier à lui. Le clan sait qu'il ne trahira pas de secret et qu'il sera les écouter à leurs justes valeurs, mais surtout, à les calmer avec ses douces paroles.

Bon Orateur serait ce qui reviendrait à la bouche des matous si vous leurs demanderez de dire un mot qui qualifie Monarque.. Et avec raison ! Il sait se servir de ses paroles avec autant d'agilité qu'un guérisseur ses plantes ou un guerrier ses griffes. N'ayant pas particulièrement une agilité incroyable au combat ni des griffes ou des crocs déchirants, il a néanmoins eu un don qui se mesure à tous ceux-là : la parole. Il sait choisir les bons mots sur les bonnes situations, ceux pour réconforter, ceux pour faire des reproches aux chatons, ceux pour féliciter ses amis. Il manie les mots et les formes selon sa vue, les étire, les rapetisse, les agrandis .. C'est un art chez lui. Un art auquel il excelle.

Honorable ? Ce n'est même pas à se demander. On l'a désigné digne de l'estime des chats plusieurs fois dans sa vie, sa responsabilité à toute chose n'étant pas une surprise pour personne. De lui-même, il incarne presque le respect et l'ordre lui-même, ayant atteint une importance inestimable au sein du clan. Ce n'est pas pour rien qu'il est vétéran ; on l'a nommé ainsi pour les diverses tâches qu'il a fait, pour son côté humble et modeste qui ne font que l'admirer encore plus, son implication dans le clan.. Tout ça, mis ensemble, font de lui un matou plus que méritant.

Leader est un trait de caractère qui lui colle parfaitement à la peau. Il a toujours su diriger les matous avec une poigne de fer, un vrai petit chef né. Il a une bonne énergie, une espèce d'aura autour de son corps bâti qui rayonne comme un far lointain. Ombre sait prendre des décisions et encourager tout le monde à les suivre, ce n'est pas pour rien qu'il a autant d'amis et qu'on l’apprécie.. Il a une âme née pour diriger.

dark face

Ambitieux est une qualité dans la plupart des cas, mais pas dans celui de ce félin. Tous les chats ont une ambition silencieuse qui sommeille en eux ; conquérir telle femelle, impressionner son mentor, devenir lieutenant.. Mais l'ambition d'Ombre du Monarque déborde de lui et s’agrandit tellement vite qu'il doit des fois la contrôler pour ne pas faire chuter le clan. Il s'imagine déjà devenir lieutenant, puis grimper au pouvoir, puis renverser ci et ça.. Vu comme un mâle calme et qui accepte sa position de vétéran avec plaisir et engouement, il ne l'est pas du tout en son fort intérieur. Son ambition devient presque maniaque au fil des années et ce n'est pas pour le mieux.

Égoïste, il l'est. Tous ses moindres faits et gestes qu'il portera vers les matous seront pour son bon compte et seulement le sien. S'il aide les chatons à ramasser de la mousse pour les anciens ou s'amuser avec eux ? Simplement pour qu'il s'attire les amitiés des mères et des jeunes, qu'il puisse avoir une base solide de matou qui le supporterait pour plus tard. Chaque parole, même un infime geste, tout se rapporte à lui-même et lui seul. Il n'hésiterait pas à trahir sa mère, que tout le monde trouve d'ailleurs bizarre, pour parvenir à ses fins. Calculateur, ce matou..

Acerbe ? Oui. Bien qu'il cache tout ça sous une couche de gentillesse, s'il laissait aller ses paroles en l'air pour de vrai, ce serait totalement méchant. Il ne se parle maintenant que dans sa tête des propos qu'il lancerait, n'hésitant pas à traiter tel ou tel chat d'idiot fini ou de fils de catin pendant même qu'il est en train de jouer avec lui. On pourrait même le qualifier d'être un mâle sournois, bien que ça reste enfoui sous lui.

Sans-pitié, s'il n'est pas presque sanguinaire. Il ne fait aucune preuve de pitié envers les gens qui lui en demande, ni en compatis à la souffrance d'autrui. Oui, il n'hésiterait pas à éventrer le plus jeune des chatons pour sa cause, sans même un regard. Il est impitoyable, doté d'un sang froid à faire trembler le plus jeune au plus vieux s'il découvrirait son visage caché. D'ailleurs, si quelqu'un le découvre un jour à part sa sœur, il ne garantira point la vie de ce dernier..

Méprisant est finalement le dernier trait de caractère que je vais lui accorder. Il se place un peu au-dessus de tout le monde, les considérant comme inférieur à lui ; les chatons, les apprentis, les femelles, les mâles, le chef.. Ayant été caché presque toute sa vie sous l'ombre de son frère et sa sœur, il trouve dorénavant que tous les félins sont des bons à rien et qu'il est le seul à pouvoir prendre le trône.

hors sujet : j'ai pas complètement développé le caractère, comme j'aime mieux le faire en rp t_t (j'avais vraiment pas d'inspi) (tuez moi)


Histoire

Petit. Un jour, tu seras une de ces étoiles dans le ciel qui brille aussi fort que le soleil. Un jour, tu seras ce mâle parmi tous ceux-ci qui éblouira les foules, qui prendra leurs yeux et les captiveras avec tes paroles éclatantes. Tu seras celui qui mènera la rivière. Tu seras un monarque.  

Petit Monarque est né un soir où la lune remplissait le ciel de toute sa grandeur, projetant ses immenses filets dans toute la forêt des chats de clan. Ladite forêt brillait des éclats de lumière que provoquaient les étoiles dégagées, renfermé par une subtile couche de brume qui s'acharnait à éventrer la forêt. De petites lucioles illuminaient les coins les plus solitaires du bois, rendant une touche un peu plus agréable aux yeux des potables félins qui se promèneraient un soir d'été.

Mais ce ne fut pas ce soir-là le cas de Candide Présage, qui allait habituellement passer ses soirées à s'entraîner à la chasse durant toutes ces heures nocturnes. Il y avait quelques lunes, son moral avait sombré dans une folie à la fois sombre et claire, pour une raison qui avait échappé au clan. Son rêve ayant toujours été de gravir les échelons, elle avait été détruite par la nouvelle que le chef avait déclarée : elle ne serait jamais lieutenante, seulement une guerrière qui stagnerait dans ce poste toute sa vie.. Alors qu'elle avait tant voulu prendre le pouvoir. Depuis cet incident, elle enchaînait petit après petit, espérant les regarder s'élever dans la hiérarchie, comme elle n'avait jamais pu le faire. Son envie maladive commença d'ailleurs lors de sa première porté, qui commença ce beau soir d'été et qui allait changer du tout au tout le cours du clan de la rivière.

Mais revenons vers le sujet de cette histoire.

Le premier à naître fût un mâle qu'on appela Petit Hymne, dû au son qui s'élevait tel un chant glacial dans les roseaux au moment de sa venue. La deuxième, une femelle, se vit offrir le nom de Patte du Songe, en hommage à une quelconque famille, puis le troisième sortit finalement dans un silence écrasant suivit d'hurlement étourdissant. On le nomma Petit Monarque et personne n'osa demander à la mère fiévreuse la raison de ce nom qui semblait étrangement bizarre. On ne le demanda d'ailleurs jamais..

***

On les aimait. Tous les trois étaient des chouchous du clan, une petite merveille, une naissance alors qu'on manquait de guerrier. Bien que leurs mère les surprotégeaient et que les membres du clan lui lançaient des regards étranges, ils affectionnaient bien les trois petites boules de poils qui se lançaient vivement des petits mousses en courant partout dans leurs pattes. Hymne, Songe et Monarque étaient des jeunes emplis de vie qu'on adoraient agacer et regarder. Tous les anciens mentors espéraient secrètement d'en avoir un sous leurs ailes, les anciens apprentis étant devenus il y avait plusieurs lunes des guerriers aguerris. Bref, on pouvait dire que leurs caractères à tous trois se développaient comme des fleurs aux soleils, s'abreuvant de l'admiration que leur portaient leurs mère et les matous du clan. Chacun avait son petit caractère à soi ; Petit Hymne, un mâle  à la fourrure noire et aux yeux bleus, un peu plus grand que les deux autres, était un vrai petit guerrier tout craché ; il s’entraînait déjà sur des petits mousses et aimait traîner avec les apprentis. La seule femelle du lot était pétillante de bonheur et semblait porter une attention particulière à sa mère, s'en occupant du mieux qu'elle pouvait. Le petit, monarque, était du genre à être plus posé et calme, ce qui était surprenant pour son bas âge, ce qui le mettait quelques fois de côté. Ça ne paraissait que dans quelques gestes ; les félicitations apportés principalement aux deux premiers, les rires échangés avec eux.. Bien que le plus jeune ne s'en rendait pas compte, tout le clan, lui, oui. Bref, trois chatons aux caractères différents, mais qui s'aimaient malgré tout comme frères et sœurs.

Mais cessons de parler de leurs 1 à 5 lunes heureuses et pleines de petites péripéties (comme la fois où ils étaient entrés dans la tanière du chef sans faire exprès) et passons à la première chute du caractère de Monarque, là où ils eurent leurs noms d'apprentis.

***

- Moi, Étoile de la Cascade, chef du Clan de la Rivière, j'en appelle à nos ancêtres pour qu'ils se penches sur ses chatons. Ils ont maintenant six lunes et sont digne de devenir apprentis à leur tour. Petit Hymne, tu t'appelleras Nuage de l'Hymne et ton mentor sera Zébrure des Cieux. Patte du Songe, tu t'appelleras Nuage du Songe et ton mentor sera Reflet Éphémère. Petit Monarque, tu t'appelleras Nuage du Monarque et ton mentor sera Mélodie Archaïque.

Les guerriers nommés poussèrent des ronronnements en allant rejoindre leurs apprentis, frottant leurs têtes respectivement l'une sur l'autre. Des salutations amicales s'échangèrent pendant que Nuage du Songe s'en alla, sa fourrure grise brillante au soleil, s'entraîner à la rivière et que son frère disparu avec son mentor dans le fond du territoire. Le petit dernier baissa sa tête hésitante vers la femelle qui se montrait en haut de lui, une chatte au pelage noir comme la nuit et aux yeux bleus qui pétillaient d'une petite lueur sarcastique.

- Nuage du Monarque, hein.. Le plus petit des trois et le moins aimé. Pourtant, le plus prometteur.

Dès la première phrase, Monarque su qu'il allait aimer cette femelle au caractère moqueur, sarcastique et franc, mais à l'âme ayant l'air pure.

Il s'entraîna donc pendant plusieurs lunes, sous le joug de cette amusante femelle qu'il affectionnait particulièrement. Elle l'entraînait chaque matin et chaque soir sans exception, lui montrant tout ce qu'un bon guerrier se devait de savoir. Il évoluait vite et apprenait chaque leçon avec rapidité, engloutissant les paroles de la vielle femelle devant lui. Monarque se retira peu à peu de sa famille (dont sa mère qui avait eu des nouveaux enfants), pour se tenir presque toujours avec la chatte qui était devenu bien plus que son mentor, mais bien son amie. Il entendait néanmoins les succès que faisait sa fratrie, bien sûr, mais essayait de se concentrer sur son propre apprentissage et sur les conseils que lui donnait mélodie. C'est ainsi que commença son joyeux apprentissage, pendant les lunes sûrement les plus heureuses de sa vie. Il ne se souciait de rien, se la filait douce.. Pourtant, des fois, sa mentor aux yeux bleus semblait perdue dans ses pensées et glissait des petites phrases à l'intention de son apprenti. Quelques-unes restèrent dans la tête de Monarque même à son âge aujourd'hui, particulièrement celles où elle semblait dire qu'elle voulait renverser quelque chose... Ou quelqu'un.

- Tu sais, Monarque, tu as toujours été un peu dans l'ombre de ton frère et de ta sœur, même dans les guerriers du clan et peut-être aussi les futurs lieutenants. Pourtant, tu as le cerveau pour réussir et les aptitudes, tu te dois de.. Tu vois, si un jour je fais une chose.. Je.. Bon. Reprends l'entraînement.

***

Des cris déchirèrent la nuit, aussi puissant qu'un feu qui crépiterait et enflammerait tout le territoire. La fumée de l'haleine de tous les chats envahissait le clan alors que des poignées de fourrures volaient dans tous les sens, des hurlements secouant l'enceinte du camp de la rivière. Nuage du Monarque, âgé à présent de 13 lunes, se précipita dehors d'un air vif, suivi des 5 apprentis derrière lui, puis lança un coup d'oeil alarmé autour de lui. Le sang jaillissait de partout comme une tornade et les miaulements déchirants faisaient de même avec le cœur du jeune, fixant avec béatitude la cohue autour de lui. Tous les apprentis autour de lui se demandaient en gémissement ce qui se passait, mais un détail attirait l’œil de monarque comme une idée qu'il ne voulait pas s'avouer, qui lui nouait la gorge et les entrailles comme un lien de fer. Et si c'était ce dont son amie lui avait parlé ? Renverser quelqu'un.. Parlait-elle du chef ? Avait-elle créé une rébellion ?

Il leva un regard désespéré vers le promontoire et cru apercevoir Mélodie Archaïque, se posant là, une nuance enflammé dans son regard piquant. Celle-ci croisa un instant les pupilles inquiètes de son apprenti, et les siennes se détendirent quelques secondes, prenant un air désolé, avant qu'elle ne s'enfonce dans la mêlée. Monarque comprit donc en quelques secondes pourquoi les chats du clan de la rivière se battaient l'un contre l'autre ; une rébellion.

Monarque n'eut même pas le temps de réfléchir qu'il reçut brutalement un coup sur la tête, l'envoyant bouler jusqu'au fond du camp. Un regard furieux et psychotique se baissa sur lui et l'apprenti reconnu avec ahurissement celui de sa mère, avant qu'elle lui crache au visage :

- BATS-TOI NON DU CLAN DES ÉTOILES, PRÉSERVE LE CLAN, SOIS FORT, DEVIENT LIEUTENANT !

Elle s'enfuit de suite rejoindre la bataille en poussant des cris hystériques, laissant des traces de bave et de sang sur le sol. Le petit semblait complètement ahuri du comportement de sa mère, restant au sol de longues secondes. Mais alors que le matou allait se décider à se jeter dans la mêlée, il remarqua la queue d'un chat disparaître dans la grotte du chef et il se mit vivement à courir vers celle-ci. Il ne savait plus vraiment ce qu'il faisait, mais il se le devait de le faire. Son pouls se décupla alors qu'il entrait dans la tanière, le noir l'enveloppant comme le stresse qui couvait en lui.

- Bats toi, Étoile de la Cascade. Je sais qu'il ne te reste que 5 vies, mais tu ne pourras pas survivre si tu ne te BATS PAS.

Le petit matou se figea brusquement au coin d'un mur, entendant la voix de Mélodie se répercuter sur les murs.

- Archaique.. Toujours voulu devenir chef, n'est-ce pas ? J'aurais dû le deviner bien avant. Te tuer.

- Tu ne mérites pas ce titre, ingrate. Je suis la seule qui devrais le mériter, tu n'as pas l'ombre même d'une meneuse.

- Je..

- BATS TOI


Il y eut une suite de feulements et de coup sourd, ce qui fit avancer le petit d'un pas délicat et frêle. Il ne regarda que d'un œil le combat se dérouler sous lui, ses pupilles écarquillés. L'affrontement sembla durée une éternité sous laquelle les deux félins s'échangèrent des hurlements et que leurs crocs se plantaient respectivement dans la chaire de l'autre. Après une lutte acharnée, peut-être une heure, à moins que ce ne soit des minutes ou des secondes, Nuage du Monarque se mit finalement à se mettre en marche vers les deux chattes. Pile à ce moment, comme si le hasard voulait se moquer du matou, la cheffe planta férocement ses dents dans le ventre de Mélodie, puis la griffa férocement à la base de son cou. Son ancienne mentor se vida brusquement de son sang sur la mousse de sa tanière pendant que la meneuse tituba jusqu'à un coin pour s'écrouler, des blessures rependues sur son corps qui semblait endormis. Son apprenti s'avança en courant vers la chatte aux yeux bleus, des larmes au coin des yeux, murmurant d'une voix rauque :

- Pou..Pourquoi ?

Mélodie Archaïque sourit de toutes ses dents, une lueur bienveillante dans le regard. Puis elle se pencha d'un air doux, comme si elle voulait révéler quelques choses au petit :

- Mon jeune.. J'espère t'avoir bien élevé en t'ayant appris à te servir de ton cerveau. Tu vas devoir le faire dorénavant, car je ne serais plus là pour t'aider.. Tu vas avoir bien des ennemis, mon apprenti, mais tu seras les terrasser. Sers-toi de ton sourire, sers-toi de la sympathique tu t'es créé dans le clan, sers toi de tout ça pour renverser le petit clan dans lequel tu te trouves. Deviens chef. Et ne me fait pas ce regard-là, j'ai bien vu les regards que tu coulais en douce vers le lieutenant et vers Torrent.. Je suis fière de toi.

Une larme s'échappa de l’œil du petit, qui glissa lentement de son pelage jusqu'à venir se déposer sur le corps sans vie de son mentor. Les voix et les cris qui semblaient tellement lointains il y avait quelques minutes se rapprochèrent vivement, puis s’estompèrent en voyant les deux corps étendus et le corps d'ombre recroquevillé sur celui de sa mentor.

- Que... Commença le lieutenant amoché en écarquillant ses yeux.

Monarque se leva doucement, haussa sa tête et tourna des yeux calme vers la foule de chat qui semblait horrifiée. Ses griffes étaient maculées de sang lorsqu'il rejoint les matous se pressant pour écouter son histoire, hésitant entre lui sauter dessus ou le féliciter.

- J'ai vu les deux se.. se battre. Notre meneuse a gagné la bataille.. Du moins presque. Lorsqu'elle s'est effondré sur la mousse, endormie, je suis allé achever mon ancienne mentor.. Et..

Il prit une pause de quelques secondes, comme absorbé par des sentiments tortueux qui semblaient accrochés à son visage douloureux.

- Je..

Les chats rassurèrent d'une petite accolade l'apprenti avant de le féliciter gentiment. Nuage de l'Hymne vint le voir ainsi que sa sœur, et tous deux l'accolèrent pendant qu'il marchait doucement au centre du camp. Il ne se retourna pas une fois vers le corps sans vie de sa mentor, mais ce fut depuis cette nuit-là que tout fut clair pour lui.

Renverser le pouvoir à coup de sourire.

***

Ombre du Monarque, guerrier âgé de maintenant 20 lunes, se reposait doucement sur la chute au côté de sa sœur Songe Idyllique et de son frère Hymne des Morts. Les trois blaguaient vivement entre eux en se lançant de l'eau, leurs sourires estompés sur leurs visages. Cela faisait 6 lunes qu'ils étaient devenus des guerriers et faisait la joie de tout le monde, se démarquant dans bien des domaines. Ils étaient trois forts sympathiques et généreux guerriers, aidant le clan dans toutes les tâches. Ils étaient comme le soleil, le ciel et le nuage ; trois chats qui se complétaient.

***

Ombre du Monarque se trouvait à quelques pas de la pouponnière, son regard caché dans l'ombre. Ses yeux jaunes se fixaient sur un point mouvant, alors que des chuchotements voilaient la petite tanière. Sa mère, qu'il avait renié depuis bien longtemps en voyant sa folie s’agrandir, avait encore eu une portée avec un mâle inconnu, un peu comme lui. Il avait appris du guérisseur qu'un seul chaton avait sorti du ventre de Candide, ce qui était bien rare malgré l'hiver mordant de cette année. Il était donc allé d'un pas calme observer la fin de la naissance, traversant le campement en balayant des regards neutres autour de lui. Ses prunelles flambèrent dans l'obscurité alors qu'il entendit les paroles que sa mère prononça, comme une véhémence.

- Petit Aspic.

Ombre du Monarque fit lentement dégouliner ce nom sur ses babines, ses yeux restant accroché sur le chat dormant qu'était sa sœur. Jamais, au grand jamais, il n'avait ressenti cette émotion envers une chatte. Sa sœur, oui, mais il en avait eu d'autres avant.. Pourtant, cette petite femelle le captivait comme la prunelle de ses yeux, avant même qu'elle n'aille prononcé un mot. Il savait qu'il allait avoir un avenir avec elle. Il ne savait pas pourquoi, mais il n'en avait que cure.

Hymne des Morts était mort, tué par un blaireau.

Songe Idyllique l'avait rejoint il y avait de cela 1 lune, morte dans la neige.

Et Ombre du Monarque, a 36 lunes, avait été enfin débarrassé de l'ombre que lui mettait sa famille. Il n'avait que versé des larmes pour paraître bien, pour paraître gentil, bien qu'il ait sûrement un jour aimé sa famille.

Maintenant, sa seule famille serait la jeune devant lui.

Il se tourna de bord, un sourire flottant sur son visage. Petit Aspic. Ce serait la sienne et elle ne le quitterait jamais. Il l'enlèverait de sa mère, de tout le monde, et l’élèverait comme sa propre fille, comme la prunelle de ses yeux. Vaincre le pouvoir à coup de sourire.

***

Dans les lunes qui suivit la naissance de la jeune qui changerait la vie d'Ombre à tout jamais, il commença à créer un plan pour prendre le pouvoir, rêvant chaque soir de Mélodie Archaïque dans une forêt lugubre. Le schéma pris forme dans sa tête avec une rapidité incroyable, parfaite.

- ATTAQUE !

Nuage des Aspics sauta vivement vers lui, griffe rentrée, mais le plus vieux lui abaissa sa patte sur son museau brutalement pour la faire choir contre le sol. Elle roula dans la poussière quelques secondes, puis se releva, une lueur amusée dans son regard ambré. Il sourit lui-même en voyant l'évolution de sa novice, ravi des lunes d'entraînement qu'il avait passé avec elle. Son mentor étant un bon à rien, il s'était fait un point d'honneur à la prendre sous son aile comme l'avait fait sa mentor déchue.

- Tu seras une bonne guerrière, aspic.

Et la suite de l'histoire d'Ombre du Monarque se passe dans le présent, là où le pouvoir bouille au sein du clan de la rivière.. Qui remplacera Lusion ?


Derrière l'Écran
♪ Prénom / Pseudo : Waka, daizir ou autres insultes non catholique
♪ Âge : 15 ans
♪ Nombre de comptes : celui-ci sera mon deuxième
♪ Comment as-tu découvert le forum ? EN HURLANT
♪ Besoin d'un guide ? non merci
♪ Avis sur le forum :
♪ Règlement lu ? non je me rebelle
♪ Autre chose ? vous êtes moches des biscuits

015 ©️ Lunay's invention - just for Power


Dernière édition par Ombre du Monarque le Dim 9 Oct - 18:08, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet + Re: Ombre du Monarque + Mer 5 Oct - 11:08

Ouuuuuuh ! Ce beau gooooosse ! J'ai hâte de découvrir son caractère ! :DD
Bon courage la moche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet + Re: Ombre du Monarque + Mer 5 Oct - 11:46

Rebienvenue !
C'est un perso fort intéressant que voilà. Je suis aussi curieuse de découvrir son caractère !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet + Re: Ombre du Monarque + Mer 5 Oct - 14:08

Merci à vous deux  !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet + Re: Ombre du Monarque + Dim 9 Oct - 17:17

Wow ça devient chaud pour ma place de lieutenant xD
Rebienvenue btw !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet + Re: Ombre du Monarque + Dim 9 Oct - 17:18

ahah, gare à tes fesses
merci !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet + Re: Ombre du Monarque + Dim 9 Oct - 18:50


tu es validé(e)
bienvenue ◊ officiellement

Ça y est, tu es validée une seconde fois !

N'oublie pas te recenser ton personnage dans le attention suspense, le recensement

Le Staff.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet + Re: Ombre du Monarque +

Revenir en haut Aller en bas
 
Ombre du Monarque
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» Voyage en ombre et disparition d'armée
» L'Ombre du Vent. [ Free. ][ UC]
» [Entraînement] A l'ombre du grand chêne
» "La Croisade de l'Ombre en Mouvement" (Prélude) (2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fate of Stars :: Gestion du Personnage :: Présentations :: Anciennes Présentations-
Sauter vers: