▲ up
▼ down

★ Rp's Libres
★ À ne pas manquer !
★ Les liens utiles
★ Clan du Mois
★ Nom du Clan





★ Météo
Nous sommes à la saison des feuilles mortes, ces dernières tombent de leur arbre et le temps s'annonce pluvieux ces temps-ci. Chacun espère que cela va s'améliorer, car le soleil manque cruellement à l'appel.
★ Effectifs
Clan du Tonnerre
— Ouvert
Clan de la Rivière
— Ouvert
Clan du Vent
— Ouvert
Clan de l'Ombre
— Ouvert
Solit. et Domes.
— À éviter


Partagez | 
 

 soleil noir ☾ ib

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
blessed with beauty and rage
avatar
PUF : Red.
Personnages : Évanescence des Anges + 40 Lunes + Ombre
Sexe IRL : Féminin
Messages : 350
Date d'inscription : 20/01/2016
Âge : 16
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet + soleil noir ☾ ib + Sam 4 Nov - 20:24

La nuit n”est pas totalement noire ce soir, en dehors de quelques nuages qui recouvrent la voûte céleste  on peut observer quelques étoiles dans l”encre du ciel ; ils dessinent un motif imaginaire. La plaine est assez éclairée pour qu”on puisse y circuler sans encombre et de toute façon, Prince des Cimes connaît son territoire comme il se connaît lui même, par coeur. Il pourrait s”y repérer même aveugle, retrouver son chemin même dans les ténèbres. Il utilise ses sens par réflexe, mais les lieux lui sont à chaque pas plus familiers. Les souvenirs lui reviennent comme des flashs, des visions qui font leur chemin dans ses pensées, à travers les chantiers sinueux de sa mémoire. De l”arbre que l”orage à fauché où il jouait gamin jusqu”au terrirer de lapin abandonné où il a chassé sa première proie. Il emmennait souvent sa soeur là bas ; maintenant il n”y va plus pour ne pas avoir à subir les souvenirs de son sourire. C”est le genre de temps morose qui donne autant de baume au coeur qu”il ne ravive les flammes d”anciennes colères. King a toujours été un chat calme, si on ne le sort pas de ses gonds, il a peu de chance de vraiment sentir son sang bouillir de rage ; même contre lui même il s”est jamais rebellé. La rage n”est pas une fin en soit. Pour autant, il sait s”éviter des troubles qu”il n”a pas envie d”affronter ; certains diront qu”il est dans le déni lui persiste à penser qu”il s”évite simplement des larmes inutiles. Et sans doute qu”il a plus peur de la douleur qu”il ne voudra jamais l”avouer. Cela fait des lunes que sa soeur ne lui a pas manqué et ça ne changera pas ce soir, ça ne changera jamais. Ceux qui meurent le resteront peu importe toutes les peines que l”on peut confier au clan des étoiles, c”est la seule chose qu”il sait. Les vides se comblent, les plaies se referment ; rien n”est éternel pas même la douleur. Si elle est au Paradis, tant mieux. Si elle peut se reposer dans l”oubli, c”est aussi bien. Prince des Cimes ne considère pas la vie après la mort comme la fin d”une chose mais le début d”une nouvelle ; et il n”aime pas forcément cette idée. Elle est effrayante. Peut-etre que quand il mourra, il voudra que tout s”arrête. Ce qu”il ne peut pas faire ici bas, il ne le réalisera pas plus là-haut. Ca ne l”intéresse pas d”être une âme éternelle. Il ne veut pas être un souvenir perdu dans les limbes, un esprit moralisateur.
Malgré la fatigue, le vétéran traine sa carcasse jusqu”à la frontière du clan de l”ombre. Il n”espère pas y rencontrer la patrouille de l”aube vu la hauteur de la lune dans le ciel, presque avec regret. Intimement, il rêverait de sentir la trace de ces chiens galeux sur ses terres ; il ne rêve que de leurs faire vivre milles supplices. Ce sera le premier clan à tomber s”il réussit un jour à monter sur le trône de son clan. Il en faut bien un.  Comme à son habitude, la frontière reste inviolée et la marque récente lui confirme que ce soir il n”y aura pas encore de guerre. Il ne prouvera à personne qu”il est le plus fort.

Les rayons de la lune donnent aux tâches blanches qui dévorent son museau et son ventre une apparence éthérée et l”air fantômatique, presque maladif. Le guerrier ressemble à un spectre, le coeur aussi noir que l”obscurité d”où la nuit l”a arrachée. Pâlot, rachétique, sa taille de sphinx le rend encore plus fragile, ses pattes fines semblent pouvoir être brisées d”un coup de patte. Sans l”armure de ses convictions, le vétéran ne fait peur à personne. Il est  étranger à ce paysage, seul au millieu de la nature. Statue d”argile. Dans l”ombre la flore est toujours plus inquiétante qu”en pleine journée ;  le hululement d”un hiboux sonne comme un avertissement. Quand il s”envole dans une volée de plume le guerrier relève le museau surpris, les oreilles aux aguets. C”est au même moment qu”il renifle un parfum étranger et retrouve conscience de l”univers qui l”entoure, le terrain qui devient plus épineux sous ses coussinets et le parfum lointain des marécages. La marque du clan de l”ombre devient plus forte, se déplace. Tapis dans un buisson, il se recroqueville, se plie pour passer inaperçu et observer sans être vu. Les muscles bandés plus que de raison. Un chat s”approche, le poil noir et blanc. Il ne lui dit rien. Encore heureux, il ne connaît pas tous les chats de l”ombre. Le Prince sort de son abri de fortune se dépliant avec grâce, le vent dans son dos annonce sa présence avant qu”il ne se mette à exister physiquement face à son ennemi. Il fusille du regard l”étranger sans trouver quoi dire d”abord, toutes griffes dehors. Il réfléchit pendant de longues secondes où l”air est lourd, avant d”exploser. « Tu allais où comme ça. » Sa voix tone dans le silence de la nuit comme un éclat de tonnerre, sèche et posée à la voix. Trop sure d”elle. On lui a toujours dit qu”elle était agréable ; même quand il donne des ordres ou qu”il veut agresser son timbre de voix reste aussi paisible que le courant de la rivière en plein hiver. Aussi doux que glaçant. « Tu t”es perdu c”est ça ? » Il ricanne ironique, méprisant. « Ou t”avais juste envie de pisser. » Il renifle bruyament.

Voyage au bout de la nuit, le chemin du Tonnerre ronronne au loin derrière eux.

____________



Dernière édition par Prince des Cimes. le Ven 5 Jan - 13:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Guerrier
avatar
PUF : Rhythm Star.
Personnages : Incertain Brouillard.
Sexe IRL : Masculin
Messages : 79
Date d'inscription : 07/04/2016
Âge : 17
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet + Re: soleil noir ☾ ib + Sam 4 Nov - 21:26


Incertain Brouillard marchait, il faisait nuit, et sa vue n'était que mauvaise pour pouvoir ne serait-ce distinguer quoi que ce soit. Non, il ne voyait rien, pas de couleur, pas de vive saturation de celle-ci éclatant dans ces yeux vitreux, rien. Juste des nuances de gris, tirant plus sur le noir, au contraste hasardeux qui se dessinait à mesure qu'il avançait. Fougères, arbres se dessinait sur le coin de ses yeux, ne laissant apparaître que le flou de ceux-ci. Pourquoi être sorti en pleine nuit ? Surtout qu'il la détesté, la nuit. Capricieuse, sordide, noire. Ses pattes noires et blanches battaient sur le sol, il avait peur de la nuit.
Son cœur pouvait battre dans sa poitrine au rythme d'une symphonie allegro, Ib s'avança alors vers la scierie, endroit peu végétal et donc plus dégagé, il fut soulagé de voir la lumière tamisé de la lune envahir la zone, il plaqua ses oreilles contre son crâne à l'entente de l'hibou s'envolant dans un cri d'affolement. Il haïssait la nuit, et il ne pouvait qu'accabler ses sens, hormis la vue, qui lui permettait de tout entendre autour de lui, sans repère, sans aucune chose à voir, même si voir était grand, distinguer était primordial pour Incertain Brouillard. Il s'arrêta un moment, tout les sens en alerte, humant alors l'air glacial nocturne, il sentit alors tout. L'odeur du bois coupé, l'humidité de la végétation et une odeur féline caché dans tout ça. Son sang de guerrier ne fit qu'un tour, lui qui n'aimait pas se battre en temps normal, se trouvant près d'une frontière, cela arrivé de croisé des patrouilles ou autres. Il se tapit sur le sol, chétif et faible. C'est ce qu'il était de toute façon. Il avait beaucoup perdu de ces capacités depuis que sa vue, vue pas si précieuse pour lui, décliné sans cesse. Et qui le rendra aveugle un jour peu être.

Et il en avait peur.

Le mâle d'ombre continua sa route, bougeant à travers fourés et feuilles mortes. Un bruit lui fit tourner la tête, avant de la secouer. Ce n'était qu'un animal, se disait-il. Il sursauta légèrement sentant quelque chose, ou un autre chat, au vu de la bruit des feuilles craquant sous le poids de celui qui avait sauté devant lui. Ib tourna sa tête frénétiquement, ne sachant pas où regarder perdu. Il avait dépassé la frontière par mégarde ? Il regretta d'être sorti. Le chat en face de lui, un mâle du vent, laissa le silence planer un instant, lourd, malsain, pesant. Incertain Brouillard repris son souffle qu'il avait coupé durant un instant, entendant la voix de celui en face de lui. Où est-ce qu'il allait comme ça ? S'il était perdu ? Honnêtement, ça il s'en fichait pas mal, il retrouvait toujours son chemin – peu être un pouvoir d'aveugle qui sait –. La voix grave de celui en face de lui le décontenança, mais, il parvint alors à le localiser. Le jeune mâle bicolore se tourna vers la source de cette voix.

Il reprit une inspiration.
Puis deux même.
Et lança :

« – Excuse-moi, je ne voulais pas déranger ou quoique ce soit. Je n'ai pas le droit de sortir du camp de mon clan ? »      

Il ne releva pas la pique, après tout, il s'en fichait, Ib s'efforçait de garder le regard stable, essayant de distinguer le mâle en face de lui, en vain. Le bruit du chemin Tonnerre le fit frissonner, déjà que de loin, il ne pouvait supporter cette cacophonie burlesque, alors tout près. Il rabattît ses oreilles sur son crâne encore une fois, espérant alors réduire le bruit qu'il entendait au loin. Oui, il avait peur du noir, de la nuit, et des gros bruits. On pouvait vraiment lui en vouloir de réagir au moindre bruit par un léger sursaut, et des feulements par-ci et par-là ?

Il s'approcha lentement du mâle du vent, un peu, juste pour pouvoir le distinguer.

« – Je ne veux pas de bataille inutile, puis, je pense que ce ne serait pas une victoire de gagner contre quelqu'un qui ne sait même pas à quoi tu ressembles, n'est-ce pas ? »

Revenir en haut Aller en bas
blessed with beauty and rage
avatar
PUF : Red.
Personnages : Évanescence des Anges + 40 Lunes + Ombre
Sexe IRL : Féminin
Messages : 350
Date d'inscription : 20/01/2016
Âge : 16
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet + Re: soleil noir ☾ ib + Sam 11 Nov - 17:35


Le matou peine à comprendre le concept de l'ironie ; on dit toujours de King qu'il est beaucoup trop sérieux. Fermé et inaccessible la plupart du temps, il n'est pas rieur et réserve ses meilleures blagues pour les soirs de pleine lune. Son hypocrisie constante s'occupe du reste, il sait faire comprendre aux gens qu'il n'est pas du genre à prendre les choses à la dérision. Et, malgré les reproches qu'on peut lui faire, c'est l'assurance d'avoir un allié de confiance. Il s'en sort mieux quand il s'agit d'agresser les autres,
appuyer là où ça fait mal. Quand ses griffes ne prennent pas le relais, sa langue joue le rôle des crocs.
Il est toujours désemparé quand on ne répond pas à son attaque ; sans doute le désir intime de causer des troubles qui s'éteint tristement le laissant sur sa faim. Un grognement sourd sort d'entre ses babines, presque méprisant. Ce soir comme les autres soirs, seul le silence lui répond, d'une réplique simpliste comme il en entend si souvent. Il n'excuse personne, il n'est que vengeance et prétexte au chaos ; mais il n'a aucune bonne raison d'en vouloir au guerrier ennemi.

« Tu perturbes mes sens avec ta présence, c'est déjà trop à mon goût. »

Le matou bicolore se rapproche de lui et ses paroles résonnent dans la caboche de King qui recule dès que ça lui est possible. La promiscuité le répugne. Il ne sait pas à quoi je ressemble ? Entre surprise et curiosité, ses oreilles frémissent, ses épaules se détendent et son attitude généralement change. Il renifle à nouveau - un tic. La puanteur du clan de l'ombre se déverse dans ses narines comme le parfum désagréable d'un charnier. Au milieu du méandres des odeurs, celle des plantes et de la fraîcheur nocturne lui apparaît étrangement familière, presque agréable.

« Tu es aveugle ? » S'il l'est. Il n'est sans doute pas guerrier - seuls les meilleurs deviennent des guerriers. Peut-être un guérisseur, ce serait dans la logique des choses. Ou un ancien, bien qu'il paraisse jeune. L'un n'empêchant pas l'autre. Un blessure de guerre met le meilleur à terre, il n'y apas d'âge pour la défaite. « J'affronte un ennemi pour ce qu'il vaut, qu'il soit capable de me voir ou non. Tu peux me sentir. » Bien qu'il tende à porter un jugement sur toute différence, King ne s'offusque pas du malvoyant. Le talent seul compte. Ce qui le met mal à l'aise c'est de ne pouvoir être vu, admiré. Les autres le reconnaissent surtout physiquement. Il se sent nu comme un vers devant l'étranger, comme-ci on lui avait arraché sa fourrure. Avec la désagréable sensation que le chat observe au delà. Là où il ne veut justement pas être vu. « Pas besoin de me mater comme ça non plus, je peux te faire une description sinon.» King déteste la manière qu'il a de le sonder pour essayer d'y voir quelque chose.

____________



Dernière édition par Prince des Cimes. le Ven 5 Jan - 13:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Guerrier
avatar
PUF : Rhythm Star.
Personnages : Incertain Brouillard.
Sexe IRL : Masculin
Messages : 79
Date d'inscription : 07/04/2016
Âge : 17
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet + Re: soleil noir ☾ ib + Jeu 16 Nov - 18:29


Incertain Brouillard releva les oreilles, écoutant alors le mâle venteux en face de lui, il ne pouvait voir dans la pénombre – et aussi à cause de ses yeux qui déconnait complètement dans le sombre environnant – que de vague forme de large épaule se dessiner devant lui, carrure imposante, immense contrairement au svelte chat noir et blanc qu'il était. S'il pouvait avoir peur de lui, Incertain Brouillard n'y manquerai pas, après tout, il n'était qu'un pauvre chat qui allait devenir aveugle. Aveugle, plongé dans un noir insondable, cette couleur qu'Ib détestait au plus au point, sans vibrance, dans rien. De la casse, comme son esprit qui le serait lorsqu'il le deviendra. Infime pensée qui lui traversa l'esprit. Tais-toi donc, et laisse le donc finir décrire ce qu'il peut encore voir et constater.

Incertain Brouillard soupira, il savait que l'odeur de son clan n'était pas la plus agréable par dessus tout, il ferma les yeux – il n'en avait pas besoin de tout manière – tentant de prendre une inspiration suite au grognement du chat en face de lui. Le jeune mâle du clan de l'ombre rouvrit les yeux pour de suite les plisser, sceptique. Il roula les yeux entendant la question de celui en face de lui :  

« – Pas tout à fait aveugle, juste des yeux déviants. »

Sa voix était sèche, même lui s’étonna du ton qu'il avait employé. Ça ne lui ressemblait pas, du tout, lui qui était d'ordinaire calme, ce calme passant dans sa voix, ses actions. Il était aujourd'hui tendu, sec, nerveux.  

« – Et puis, dans le noir, je ne vois rien, je n'en serai que désavantager, je préfère me battre en lumière. »

Ib souffla, reportant alors un regard neutre vers le sol, et pas sur celui qui paraissait gêné que lui, chat à demi aveugle le fixa ainsi, il lança alors d'une voix basse, et d'un ton plat, sans aucune trace de moquerie, loin de lui l'idée :

« – Fait comme bon te semble, si tu penses être assez... beau pour te décrire fait donc ? Je n'ai pas à juger de toute façon, je ressemble à une branche dans mon cas, donc tu dois te sentir bien face à moi, non ? »

Comme pour noter ses paroles, il indiqua une biquette de poil qui se levait sur un coin de son pelage, avant de passer sa patte dessus pour la remettre en place. Et reposer ses yeux vitreux sur son interlocuteur du vent.
Revenir en haut Aller en bas
blessed with beauty and rage
avatar
PUF : Red.
Personnages : Évanescence des Anges + 40 Lunes + Ombre
Sexe IRL : Féminin
Messages : 350
Date d'inscription : 20/01/2016
Âge : 16
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet + Re: soleil noir ☾ ib + Mar 26 Déc - 13:30

Déviant. Les oreilles du Prince frémissent en entendant le mot maudit, celui qu'il craint comme la peste ; le matou aspire à la perfection. Tout ce qui ne l'est pas lui apparaît comme un mal contagieux qui atteindrait sa pureté. Pourtant peu altruiste, il penche la tête sur le coté, son regard coulant sur l'autre matou et remontant de ses pattes jusqu'à son museau. Curieux. Il a dit. Déviant. Pourtant il est physiquement semblable à n'importe quel guerrier et si ses yeux ne peuvent voir correctement ils parlent toujours aussi bien, le langage invisible que les croyants décryptent. Le Prince n'a cure de ces messages, mais ne nie pas les émotions qui le traversent face à ces yeux. L'idée dérange le guerrier du clan du vent, qu'il puisse observer sans être vu, que les iris du voisin puissent plutôt lire son âme que son corps. Aussi il détourne rapidement son regard pour ne plus avoir à regarder le déviant plus longtemps. (Qu'importe son nom). Si il avait été le meneur de ce chat il l'aurait jeté en pâture au chemin du tonnerre. Il l'aurait laissé se débrouiller seul, c'est le sort qu'on réserve à ceux qui sont incapables, qui sont différents. Il le pense, mais maintenant qu'il se trouve en face d'un cas concret, sa propre intolérance fait un pas en arrière. Après tout, peut-être que chat, qui qu'il soit, à des ressources insoupçonnées. Le Prince ne sait même pas pourquoi il lui accorde le bénéfice du doute.

« Je ne fais pas la différence. Mais je ne te prendrai pas plus en pitié. Tu restes pour moi mon égal, en quelques sortes. »

L'espèce de rictus dessiné sur ses babines s'efface et le Prince déroule son corps pour s'approche de l'inconnu. « Comment tu t'appelles ? Le déviant, ce n'est pas très joli. » Et il aime la beauté. Que ce soit le regard doux d'une femme ou la force brute de ses compagnons. Soudainement, il a besoin de mettre un nom sur cette chose - cet être. Qui est t-il ? D'où vient-il ? Pourquoi est-il comme ça ? Les questions fusent et restent dans un coin de sa tête. « Alors j'espère qu'on se reverra dans la lumière car j'aimerai savoir ce que cela fait de t'affronter. » S'il ressentait de l'animosité à l'égard du guerrier de l'ombre, son appréhension s'était envolée. Le Prince après avoir terminé son observation revient se positionner en face de l'inconnu. Une posture solennelle, celle d'un meneur - il copie aisément son chef. Mais puisque l'autre ne voit pas si bien, c'est inutile. Et le Prince se retrouva privé de la seule chose qui lui serve d'armes, autres que ses griffes et son talent certain. L'autre ne voit pas. L'autre ne peut que sentir. Et le Prince n'a pas forcément envie que quelqu'un ressente, le ressente, s'intéresse de près ou de loin à son personnage.

« Je suis assez grand. Et assez beau oui, on me le fait souvent remarquer et je le crois. » Il fait une pause, revoit son reflet dans la rivière. Le seul chat qu'il a jamais aimé : lui. «  J'ai un pelage tigré, blanc et brun. Mais mon poil n'est pas si long et j'ai souvent froid. Parfois on me prend pour un chaton chétif. Je n'aime pas ça. Mon  museau est long, et parfois je l'oublie et je me cogne. » Semblant de rire. « Je ne l'ai jamais dit à personne. » Il ronronne, tout fier, tout joyeux. Quand on s'intéresse à lui, tout ses doutes semblent s'évader. Il sympathise avec l'ennemi, pour des mots doux qui le font se sentir moins superficiel.

____________

Revenir en haut Aller en bas
Guerrier
avatar
PUF : Rhythm Star.
Personnages : Incertain Brouillard.
Sexe IRL : Masculin
Messages : 79
Date d'inscription : 07/04/2016
Âge : 17
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet + Re: soleil noir ☾ ib + Mer 27 Déc - 23:45


Un égal, cela faisait bizarre d'entendre ceci maintenant. Même s'il ne pouvait voir le regard de ses compagnons de clan, il le savait. La pitié qu'ils ressentaient envers Ib, chat condamné à devenir aveugle par des temps perdu à faire il ne sait trop quoi. Sortir de son Clan était primordial. Il en avait marre de se sentir aussi, faible, et incapable aux yeux des autres. Rien que d'y penser cela fit naître en Incertain Brouillard un sentiment de dégoût. Envers lui, et tout les autres. Il soupira intérieurement, essayant de relever la tête pour situer le mâle du vent.

« – C'est rare que l'on me prenne en égal, on a plus tendance à s’apitoyer sur mon sort, et... je. déteste. ça. »

Ses muscles se tendirent, sentant celui en face de lui se rapprocher, ses pas silencieux bientôt enveloppé par les grondements du chemin tonnerre non loin. Le déviant ? Il grimaça à l'entente de ce mot, même lui qui n'était pas parfait, il le reniait ce foutu mot.

« – Déviant, c'est assez moche en effet... Incertain Brouillard, tu es ? »

Avec plus de tact, Ib pourrais mourir le pauvre, ça n’empêcherai pas le venteux de lui sauter dessus et de l'égorger sans plus de cérémonie. Mais, à cet instant, il jugea bon, et peu être trop 'audacieux', de répondre avec un tact naissant de l'ironie la plus totale dont il pouvait parfois faire preuve.
Incertain Brouillard sentit sa gorge se nouer, même sans voir celui en face de lui, il se doutait bien que le matou avait plus de carrure que lui ; il pouvait être comparé à un chaton face à celui qu'il ne voit pas. Mais sa voix, celle d'un meneur le faisant se sentir impuissant.

Il sentit son interlocuteur commença alors à se décrire, laissant le chat du Clan de l'Ombre muet, qui semble par ailleurs détendre ses muscles, enfin.

Ib laissa échapper un petit rire, suite à la description du matou :

« – Pour un chaton chétif ? Je suis presque sûr que tu fais deux fois ma taille, enfin, c'est ce que semble dire ta voix... » Il ne releva pas les couleurs, après tout, cela ne lui servait à rien de le savoir, il repris assez joyeux : « Je connais bien le fait de me cogner... je me prends souvent les pattes dans les trous de souris... et je m'étale de tout mon long sur le sol. »

Un question pouvait brûler la langue d'Incertain Brouillard à l'instant, pourquoi venir ici, et discuter avec lui ? Lui, qui bien qu'aimant parlé, semblait à un poteau qui écoutait plus qu'il ne pouvait dire. Il gronda gêné, tenir n'était vraiment pas son fort. Rendez-vous compte, aveugle, et presque muet... Il n'abuserai pas un peu ce petit Ib ? Il voulait 'sympathiser' avec ce félin, même si c'était un bien grand mot, il souffla, cherchant, se creusant la tête dans tout les sens. Il ne savait, vraiment, pas, tenir une conversation correcte avec ceux qu'il ne connait pas.  

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet + Re: soleil noir ☾ ib +

Revenir en haut Aller en bas
 
soleil noir ☾ ib
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fate of Stars :: Les Terres :: Clan de l'Ombre :: Territoire :: La Scierie-
Sauter vers: