La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité. ||Ft. Chauve-Souris Rousse
Membres du Mois
Feuillou
mpprofil
fiche
Citrouille
mpprofil
fiche







Météo
Nous sommes à la saison des feuilles mortes, ces dernières tombent de leur arbre et le temps s'annonce pluvieux ces temps-ci. Chacun espère que cela va s'améliorer, car le soleil manque cruellement à l'appel.
Effectifs
Clan du Tonnerre — Ouvert
Clan de la Rivière — Ouvert
Clan du Vent — Ouvert
Clan de l'Ombre — Ouvert
Solit. et Domes. — À éviter
Partenaires


Partagez | 

La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité. ||Ft. Chauve-Souris Rousse


avatar
Guerrière
PUF : Malé / Lulu / Lama
Personnages : Larme Silencieuse, F, Tonnerre ♦
Sexe IRL : Féminin
Messages : 45
Date d'inscription : 19/09/2017
Âge : 15
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet + La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité. ||Ft. Chauve-Souris Rousse + Mer 27 Sep - 20:33

La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité
Le soleil se levait lentement sur le camp du Tonnerre. Ouvrant doucement les yeux, Larme Silencieuse était encore fatiguée et n'avait pas vraiment envie de se lever. Elle n'avait pas envie de jouer son rôle, elle n'avait pas envie d'être la Princesse aujourd'hui... Elle avait envie d'être seule, de pouvoir enfin laisser sa véritable personne prendre le dessus... Cependant, ce n'était pas vraiment possible, elle était entourée, surveillée par de nombreux félins et au moindre faux pas, ils n'hésiteraient pas à la détruire, l'achever psychologiquement. Se levant avec grâce, la féline blanche s'étira et bâilla longuement, dévoilant au passage ses longs crocs blancs. Elle regarda autour d'elle avant de sortir de l'antre.

La féline immaculée cilla plusieurs fois avant de s'habituer à lumière de l'astre solaire. Larme regarda avec paresse le camp avant de se diriger d'un pas lent vers le tas de gibier. Elle y prit un merle et s'éloigna quelque peu pour pouvoir savourer en paix son repas. Cependant, le Destin en décida autrement et la Guerrière fut interrompue de très nombreuses fois durant son repas matinal. Fort mécontente, elle décida de passer la journée seule, sortant rapidement du camp. Certains félins avaient prononcé son nom mais la femelle les avait royalement ignorés. Ils pouvaient bien se débrouiller seuls pour une fois ! Laissant ses pattes la portée, la petite Guerrière blanche se perdit dans ses pensées. Pourquoi était-elle devenue comme ça ? Pourquoi n'avait-elle pas pu se venger ? Pourquoi son demi-frère lui avait fait ça ? Butant contre quelque chose, Larme Silencieuse revint à la réalité et regarda sur ce qu'elle avait buté. Un rocher... Soupirant, la féline immaculée le contourna et regarda pendant quelques instants le lieu qui l'entourait. Les Rochers du Soleil... Ainsi ses pattes l'avaient guidé ici. Larme s'assit sur un rocher, laissant le soleil réchauffer son pelage de neige, et reprit le cours de ses pensées.

Depuis combien de temps était-elle ici ? Elle n'en savait rien... Cependant, quelque chose venait de la sortir de ses pensées. Une odeur qui lui était familière. Se redressant brusquement, la féline blanche fixait l'endroit d'où provenait l'odeur. Larme Silencieuse reconnut très rapidement Chauve-Souris Rousse, un Guerrier du Clan. L'avait-il entendu ? La Guerrière ne l'espère pas et dans le cas contraire, elle était mal...

____________

         
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Guerrier
PUF : Shark(y)/Foudry
Personnages : Chauve-Souris Rousse (27 lunes)
Sexe IRL : Masculin
Messages : 92
Date d'inscription : 25/10/2016
Âge : 17
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet + Re: La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité. ||Ft. Chauve-Souris Rousse + Sam 30 Sep - 17:08


« i want to be pushed aside, so let me go, let me take back my life »



Un autre jour se profilait à l’horizon, le soleil levant illuminait les arbres du territoire du Clan du Tonnerre. La plupart des guerriers se levaient alors pour vaquer à leurs habituelles occupations. Tout était habituel et banal, rien ne semblait sortir de l'ordinaire aujourd'hui. Chauve-Souris Rousse se leva comme à son habitude, réveillé par les autres. Se lever tôt ne le dérangeait pas. Il n'est pas du genre à se plaindre, ou du moins jamais à propos de lui. Jamais. Il ne se plaint pas de sa vie, de sa propre existence, jamais. Parce que ce n'est pas son genre, et surtout depuis que le problème de sa soeur a été détecté. Elle, un jour, elle ne verrait plus rien du tout. Elle, elle sera aveugle, un jour. Il faut dire les choses telles qu'elles sont. Elle, elle a de quoi se plaindre. Elle ne le fait pas, mais elle a de quoi. Si il y a bien une chose dont Chauve-Souris Rousse se plaint, c'est le monde, son état. Il n'a jamais saisi l'intérêt de quatre Clans divisés, alors qu'ils sont tous des félins,  tous des chats sauvages, tous des guerriers, après tout. Ils ont les mêmes coutumes, les mêmes codes, les mêmes valeurs, les mêmes problèmes, les mêmes préoccupations, ils sont tous liés par les liens du sang et du coeur, ils sont tous pareils, à vrai dire. La seule différence que l'on puisse faire, c'est leurs compétences. Certains nagent, d'autres courent plus vite, se cachent mieux ou sont plus rusés. Mais c'est tout. Ça s'arrête là. Et pourtant, ça va bien plus loin : les félins sont divisés, en quatre Clans différents parce que..  Pourquoi ? Il y a tellement plus à gagner en s'alliant. Tous n'en seraient que plus forts. Des capacités différentes qui s'allient et se complètent, qui s'associent pour donner le meilleur. Sans plus de conflits futiles, sans plus de guerres insignifiantes. Un monde plus beau. Un monde beau. Idyllique, n'est ce pas ?

C'est ce que pense le guerrier roux. De tout son coeur. Du plus profond de lui. Mais personne ne connaît réellement ce qu'il y a en lui. C'est tout à fait singulier. Unique en son genre.

Chauve-Souris Rousse s’ébroua, chassant encore une fois ses pensées qui venaient envahir à nouveau son esprit. Comme d'habitude quoi, les mêmes pensées,  les mêmes idées, les mêmes problèmes. Le même problème : l'incompréhension du monde. Encore et toujours. Mais ce n'est pas en restant planté dans la tanière des guerriers que cela s'arrangera. Il sortit du repaire et gagna la clairière, le Soleil illuminant son pelage roux qui flamboya sous les rayons. Qu'avait il à faire aujourd'hui ? Rien. Rien de particulier, rien de prévu qui ne sorte de l'ordinaire, en fait. Oui, c'était une journée avec les mêmes problèmes, les mêmes préoccupations pour presque tout le monde. Ambre du Passé avait toujours sa vue qui baissait et elle essayait toujours de ne pas le dévoiler aux autres pour faire comme si tout était normal, pour être considérée comme une personne normale, comme si tout était normal et habituel pour elle aussi. Tous les autres avaient leurs propres préoccupations personnelles, celles du Clan également, comme le nourrir, faire des réserves avant la mauvaise saison, avant que le temps ne se dégrade complètement de manière irréversible.

Oui, c'était une journée tout à fait habituelle dans un monde qui s'accroche à ses traditions et qui se borne. Ni plus ni moins.

En fait, la seule chose anormale qu'avait pu remarquer le grand félin, c'était une féline blanche qui sortait du camp, perdue dans ses pensées, le regard dans le vague, sortant seule dehors. Tous connaissaient le fort caractère de Larme Silencieuse, ses piques, sa cruauté envers certains. Et là, elle sortait, perdue dans ses pensées. La féline avait toujours intrigué Chauve-Souris. Lui qui ne tolérait pas les personnes égoïstes et égocentriques, le comportement de la guerrière avait tendance à l’exaspérer. Mais en même temps, elle était bien plus mystérieuse : à moitié sourde, elle avait été un moment plongé dans le silence, littéralement. Elle était un mystère à part entière. Et ça, ça intriguait le matou. Il cherchait toujours le pourquoi du comment, et ce à tout. Il ne fit rien, au début. Il alla juste discuter avec quelques guerriers et s’assurer que tout allait bien avec Ambre du Passé, comme d’habitude. Mais ce sentiment incomplet, comme s’il lui manquait quelque chose restait toujours présent. Sa curiosité et sa volonté de bien faire l’auront, un jour, il le savait. Il laissa donc les autres et sortit lui aussi du camp. Un bon moment s’était écoulé, tout de même. Mais pas assez pour que l’odeur s’en aille. Et elle menait directement vers le territoire de la Rivière. Il fit cette constatation avec surprise. Pas en jugeant, le félin n’étant pas tellement loyal, ce serait déplacé de sa part de faire un quelconque jugement. Et puis, lui qui s’entretenait parfois avec les guerriers des autres Clans, il il ne pouvait qu’être encore plus intrigué. Mais il se rendit bien vite compte qu’en réalité, ce n’était pas vers le territoire du Clan de la Rivière - enfin si, du coup - mais vers les Rochers du Soleil. Un lieu calme. Logique, en fait. Et, souvent, les gens qui s’éloignent dans un endroit à l’écart, c’est qu’ils cherchent du calme et ont besoin de réfléchir, de méditer du moins. Et la présence d’un autre serait sans doute mal vue. Surtout au vu de son caractère. Mais Chauve-Souris Rousse n’était pas du genre à abandonner et faire demi-tour et puis, de toute façon, Larme Silencieuse l’avait repéré. Il s’approcha donc, tranquillement. Il se mit sur une pierre basse, pas trop près de la féline et de façon à ne pas être tout à fait en hauteur. Il observa la rivière qui s’écoulait, un instant. Il ne savait pas ce que faisait la femelle. Il parla ensuite, d’un ton posé et de sa voix grave :

« C’est important de savoir se détacher des autres, parfois. Mais le silence n’en est pas moins dangereux. »

Il jeta un regard en coin à la féline pour voir sa réaction. Les autres peuvent être dangereux, parfois. L’égoïsme est dangereux. L’égocentrisme, le désintérêt. La méchanceté, la cruauté. Le guerrier roux pensait à Ambre du Passé en prononçant ces paroles. Mais également à la féline blanche. Elle pouvait l’être, mais elle semblait également en avoir pris pour songrade, elle aussi.

____________


présentation x liens x rps x fiche x couleur rp #e71f12


Dernière édition par Chauve-Souris Rousse le Sam 14 Oct - 14:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Guerrière
PUF : Malé / Lulu / Lama
Personnages : Larme Silencieuse, F, Tonnerre ♦
Sexe IRL : Féminin
Messages : 45
Date d'inscription : 19/09/2017
Âge : 15
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet + Re: La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité. ||Ft. Chauve-Souris Rousse + Jeu 12 Oct - 17:12

La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité
Les deux se fixèrent quelques instants, jugeant silencieusement la situation. Devait-elle dire quelque chose ? Peut-être... Mais avant qu'elle ne puisse dire mot, le matou s’approcha tranquillement. Il se mit sur une pierre basse, pas trop près de Larme Silencieuse et de façon à ne pas être tout à fait en hauteur. Il tourna ensuite le regard, se mettant à observer la rivière qui s’écoulait. La femelle immaculée le fixait, extrêmement méfiante. Que lui voulait-il ? Aucun des deux ne prit la parole, laissant le silence s'installer pendant un long instant. Larme détestait attendre et ce silence devenait insupportable ! Elle s’apprêtait à parler mais le Guerrier la devança, prenant la parole d’un ton posé, la voix grave :

"C’est important de savoir se détacher des autres, parfois. Mais le silence n’en est pas moins dangereux."

Et il lui jeta un petit regard, comme pour voir sa réaction. La féline blanche lâcha un petit "tss", le regard maintenant rempli d'animosité. Il était trop curieux, elle ne l'aimait pas, quoi que... Dans un sens... La femelle savait, elle savait qu'il avait raison, elle savait que ses paroles étaient justes mais elle ne voulait pas l'avouer. Il est bien trop tard maintenant, le mal est fait... Elle ne pourra plus changer maintenant... Elle ne comprenait toujours pas pourquoi on lui avait fait ça mais elle s'en fichait, elle ne cherchait plus à comprendre, elle acceptait et continuait à vivre, oubliant son passé. Elle était quelqu'un de différent maintenant, elle n'était plus Houx Glacé, elle était Larme Silencieuse ! Houx était morte depuis longtemps, plus jamais elle ne reviendrait, plus jamais elle ne prendra le contrôle, plus jamais elle empêchera Larme d'agir. La femelle immaculée avait définitivement enterré son ancien caractère, son ancienne vie, son ancienne influence. Et même si la douleur revenait de temps en temps, lui faisant comprendre qu'elle n'avait pas complétement oublier finalement, elle passait outre et continuait ses actions, élargissant son royaume et gagner de nouveaux sujets idiots ! A cette pensée la petite eut un petit sourire moqueur. Oui, ses sujets étaient idiots. Idiots et terrorisés... Larme Silencieuse perdit son sourire, de mauvais souvenirs remontant à la surface... Oui, ils étaient terrorisés par la femelle blanche mais si celle-ci perdait son influence, ils n'hésiteraient pas à l'écraser... Elle avait fait l'expérience dans le passé, elle avait compris comment avoir du pouvoir, elle avait compris comment fonctionnait son monde pourri, elle avait compris que la vie n'était qu'un idiot de jeu ! Serrant les crocs, la Guerrière du Tonnerre chassa ses pensées, revenant à la réalité. Elle fixa durant de longues minutes Chauve-Souris Rousse et prit finalement la parole, la voix méfiante et inamicale :

- Qu'est-ce que t'en sais ? Elle fit une courte pause. Oh et puis nan, j'm'en fiche finalement.

Un petit sourire moqueur apparut sur son visage. Larme Silencieuse reprenait du service, la Princesse était de retour encore plus méchante qu'avant. La femelle immaculée avait compris, compris qu'il ne servait à rien d'essayer de retrouver son ancien caractère car les gens ne l'aimaient pas. Cependant, ils aimaient le caractère de la Princesse, ils étaient près à la suivre comme des bons petits toutous, alors autant adopter ce caractère et oublier à jamais l'autre. C'est ce que Larme aurait voulu faire, elle essayait mais à chaque cela se vouait par un échec... Il est difficile d'oublier qui ont est réellement...


Code couleur:
 
HRP:
 

____________

         
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Guerrier
PUF : Shark(y)/Foudry
Personnages : Chauve-Souris Rousse (27 lunes)
Sexe IRL : Masculin
Messages : 92
Date d'inscription : 25/10/2016
Âge : 17
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet + Re: La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité. ||Ft. Chauve-Souris Rousse + Sam 11 Nov - 16:40

« i'm just trying to bend the truth »



Le félin roux regarda droit devant lui, observant le paysage environnant. Les Rochers du Soleil. Il appréciait ce lieu, ces rochers réchauffés par le soleil, légèrement en hauteur, avec une large vision sur la Rivière. Il aimait regarder ce spectacle qui l’apaisait grandement, voir l’eau s’écouler continuellement, sans jamais s’arrêter, sans jamais être remise en question, sans jamais être troublée par quoi que ce soit, ainsi que les nombreux reflets qui s’y profilaient, ces multitudes de couleurs qui dansaient… Le spectacle en était envoûtant. C’était juste beau, ce lieu était plein de charme et il ne pouvait s’empêcher de l’admirer à chaque fois. Il en était presque hypnotisé. Ce n’était pas étonnant que tant de chats l’aimaient. Et pas seulement les guerriers du Clan du Tonnerre, d’ailleurs. Le Clan de la Rivière aussi avait toujours voulu ces Rochers. Oh, le gibier à y gagner était moindre, d’autant plus que les guerriers nageurs savaient pêcher et se nourrissaient principalement de poissons. Il y avait aucun doute : c’était pour les mêmes raisons que les félins du Tonnerre que les félins de la Rivière avaient toujours voulu ce lieu. Qu’importe leurs différences, les chats ressentaient la même chose, nul ne restait indifférent devant ce spectacle unique. Qu’importait les Clans, ils étaient les mêmes. Le message était universel. Un lieu de tranquillité, un lieu de calme, un lieu d’apaisement, un lieu de repos, un lieu de paix. Assez controversé, pourtant. Paix, c’était à nuancer. Bien sûr que le lieu n’était que censé inspirer que la paix de par sa vue, son paysage, son calme légendaire. Mais il avait été souillé par le sang, et ce à de trop nombreuses reprises. Des batailles avaient souvent éclaté pour décider du propriétaire des lieux. Il demeurait cette éternelle tension, qui était là depuis des générations et des générations. Ce lieu était à la fois universel et intemporel. Cruel. Des chats étaient morts pour ce lieux. Aucun des deux Clans n’avaient jamais accepté l’idée que l’autre pouvait l’avoir et non lui. Aucun et jamais. Cela durait depuis tellement longtemps. La situation pouvait s’en limiter à un seul mot : gâchis. Ce lieu était un immense gâchis. Un gâchis de vies, de sang. Une rivalité éternelle qui n’avait pas lieu d’être. De nombreux conflits et guerres qui n’avaient pas lieu d’être. Des morts inutiles. De nombreux blessés inutiles. Une tension diplomatique inutile. Les félins se bornaient à voir deux possibilités : soit les Rochers appartenaient au Tonnerre, soit à la Rivière. Et c’était tout. Non, plutôt une possibilité : la guerre, un vaincu, un vainqueur. Un seul propriétaire. Un perdant, un gagnant. Et c’était tout. C’était la limite. Personne ne voulait voir plus loin. Mais le guerrier roux, lui, voyait les choses différemment. Le problème ne se limitait pas à une seule solution. Cette solution n’en était même pas une, la guerre n’était certainement pas une solution. La guerre ne serait jamais une solution, et ce pour quoi que ce soit. Non, lui, il voyait plus large. Il voyait d’une façon différente. Il voyait les choses sous un angle que certains n’avaient jamais envisagé auparavant. Lui, il voyait la paix. La fin de ce conflit inutile qui n’avait que trop duré. Il la voyait, lui, cette fin. Et il était sûr de connaître la solution qui y mènerait : le partage. L’élimination de cette frontière imaginaire et théorique qui commençait à devenir sérieusement ridicule. Si les félins n’étaient pas si différents que ça, si au fond, ils étaient les mêmes et voulaient les mêmes choses, si ils avaient la même vision, qu’est-ce qui les empêchait donc de s’allier ? De renoncer aux rivalités passées ? Les traditions ? Leur fierté ? Mais quel type de fierté ? De quoi pouvait-on être fier lorsqu'on chercher à résoudre tous les problèmes par la guerre, qu’est-ce qui rendait fier quand on conduisait des êtres vivants à la mort ? La réponse était évidente, tellement évidente que Chauve-Souris Rousse ne la prononçait pas. Elle devait être une évidence pour tous. Y avait-il donc de la honte à vouloir devenir plus fort, à vouloir bâtir un monde meilleur, un monde beau ? Non. Il ne devrait pas y avoir de honte à cela, seulement de la fierté. Un jour, les choses changeraient. Le monde ne devrait pas être meilleur. Il se devait de l’être. Tout simplement.

Encore une fois, le félin aux yeux bleus était parti trop loin dans sa réflexion, qui le conduisait encore et toujours à la même conclusion. Mais les choses ne changeaient pas. Et elles ne semblaient pas prêtes de changer tant que les félins n’agiraient pas. Parce que oui, il fallait véritablement quelqu’un pour changer les Clans, les rendre meilleurs. Chauve-Souris Rousse détestait l’égoïsme que la majorité des félins nourrissait. C’en était invivable. Tout le monde ne semblait penser qu’à soi, qu’à ses propres intérêts, personne ne semblait vouloir faire de sacrifices, et ce même pour rendre le monde meilleur. Ou peut-être ne voyaient-ils pas que c’était pour le bien de tous. Ou alors, ils s’en fichaient. Ces personnes là gâchaient le monde et nuisaient aux autres. Ils ne devraient pas avoir ce droit. Le droit de nuire au monde. Ça ne devait pas exister. Le monde se devait d’être meilleur.
Tout en y pensant, le félin coula un regard en coin vers la guerrière blanche qui le fixait du regard. Il pensait très fort à elle en réfléchissant à tout ceci. C’était typiquement le type de félin qu’il avait du mal à supporter et qu’il ne parvenait pas à comprendre. Ça le dépassait. C’était au dessus de lui, parce qu’il n’avait jamais été comme ça. Elle ne pensait pas les choses comme il le fallait. Le guerrier roux était du genre assez têtu, il était véritablement habité par ses motivations et ses intentions. Il utilisait la force des mots et des arguments, et non la force physique, bien qu’il le pouvait s'il le souhaitait véritablement. Il n’était pas stupide non plus pour autant, quand il savait qu’une cause était définitivement perdue et qu’une personne ne pouvait être raisonnée, il l’abandonnait. Mais il n’abandonnerait jamais sans avoir au moins essayé avant. Et puis, il y avait aussi quelque chose de plus chez Larme Silencieuse. Elle n’avait pas toujours été comme ça. Cela n’avait échappé à personne dans le Clan. Il y avait sûrement une raison, certes. Mais cela signifiait aussi que le guerrier avait une chance de la raisonner. Il ne fallait pas qu’il se laisse démonter. Il n’était pas du genre à se laisser faire non plus, de toute façon.

« Qu'est-ce que t'en sais ? » Sa voix était hostile, la féline était terriblement méfiante. Elle avait de quoi l’être, après tout. Le contraire aurait été étrange, de toute façon. Cependant, elle n’avait pas fini : « Oh et puis nan, j'm'en fiche finalement. »

Chauve-Souris Rousse la regarda sans réagir, nullement surpris, et il sourit un instant, hochant imperceptiblement la tête. Il s’en doutait. Quelle surprise. Mais cela ne lui faisait strictement rien. La femelle souriait, ravie d’avoir lancé sa pique. Il savait qu’il ne fallait surtout pas répondre à sa provocation. Il ne comptait pas le faire. Il était presque sûr que la féline ne s’en fichait même pas tant que ça, d’ailleurs. La preuve en était sa première question, qui avait aussitôt fusé. Elle pensait sûrement être parfaitement capable de se débrouiller seule. Ben voyons. Elle ne connaissait pas le félin, de toute évidence. Elle pensait peut-être pouvoir manipuler et leurrer tous les autres, mais ça n’allait certainement pas faire effet sur lui. Il en était hors de question.

« Quand tu gardes quelque chose qui te pèse, que tu le gardes au fond de toi, il y a un moment où tu ne le supportes plus. Où tu imploses. » Il n’avait pas prêté attention à sa deuxième pique, il l’avait tout simplement ignorée. Il accordait peu d’importance à ce qu’elle lui répondait de la sorte ; elle était intéressée, elle écoutait, et au fond, c’était ça qui comptait. Il ne parlait pas forcément de son cas bien sûr, mais en général. C’était comme ça pour tout le monde. Personne n’y échappait. Personne. « Mais tu dois déjà le savoir, je ne t’apprends sûrement rien. »

Le félin roux aux yeux bleus adorait jouer avec les mots et les phrases, retourner le sens de toute une phrase parfois, jouer avec les subtilités du langage. Et la plupart du temps, ça payait.

____________


présentation x liens x rps x fiche x couleur rp #e71f12
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet + Re: La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité. ||Ft. Chauve-Souris Rousse +

Revenir en haut Aller en bas
 
La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité. ||Ft. Chauve-Souris Rousse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Perte des points en dextérité après Up
» Qui ose troubler ma tranquillité ? {Pour Illusion}
» Comment avouer une vérité pareille?
» Dextérité main gauche-main droite
» Une punition méritée, vraiment? [Jane]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fate of Stars :: Les Terres :: Clan du Tonnerre :: Territoire :: Les Rochers du Soleil-
Sauter vers: